La IIIème Armée française en Argonne – 1ère période : septembre 1914 au 8 janvier 1915

Historique de la IIIème Armée en Argonne

1ère période : septembre 1914 au 8 janvier 1915

 

Source : Historique de la IIIème Armée en Argonne, 1914-1916 – SHAT

 

Les opérations n’ont commencé en Argonne qu’à la fin de Septembre 1914. Dans la marche en avant qui a suivi la bataille de la Marne, l’Argonne sépare les IIIème et IVème Armées. Au moment où cette marche en avant s’arrête, la  IIIème Armée n’a dans l’Argonne qu’un détachement du 5ème C.A. qui fait la liaison au Four de Paris.

L’arrêt de notre marche en avant est suivi entre Meuse et Argonne d’une violent contre-offensive allemande ; dans la vallée de l’Aire, c’est la progression de détachements ennemis dans la forêt qui nous fait perdre Montblainville, puis Varennes. La  IIIème Armée est ainsi amenée à engager dans l’Argonne une division du 5ème C.A.

Le 29 et 30 septembre, de violents efforts allemands échouent à la Haute Chevauchée. La 9ème D.I. s’installe sur la cote 285 et commence pour assurer ses arrières l’organisation du barrage: La Chalade, Maison Forestière, Abancourt. Une série de petites actions heureuses lui permet, malgré une violente et inutile réaction ennemie (27 octobre), de porter sa première ligne sur le plateau de Bolante et, sur la Haute Chevauchée, à quelques 600 mètres, au sud de la route du Four de Paris à Varenne.

Le 20 Novembre, la 10ème D.I. (Général GOURAUD) qui a remplacé la 9ème, est rattachée au 2ème C.A. pour une action offensive sur Bolante. La Division fait quelques légers progrès fin novembre et dans la première moitié de décembre.

Le 20 Décembre, une violente attaque à Bolante fait perdre tout le terrain conquis.

Le 26 Décembre, une attaque du régiment Etranger (Garibaldiens) ne donne aucun résultat.

Le 5 Janvier, une attaque faite par la 10ème D.I. avec le concours du régiment des Garibaldiens ne donne que des résultats insignifiants. La Division s’est usée dans ces combats sanglants.

Le 7 Janvier, à l’Ouest de la Haute Chevauchée, elle repousse une attaque allemande.

Le 8 Janvier, une deuxième attaque réussit à nous faire perdre la plus grande partei du plateau au Nord du Ruisseau des Meurissons.

La relève de la 10ème D.I. s’impose.

En même temps, le Général en Chef estime nécessaire la relève du 2ème C.A.

C’est dans ces circonstances que le 8 Janvier, la zone de la IIIème Armée est étendue jusqu’à la vallée de l’Aisne. Le 32ème C.A. (40ème et 42ème D.I.) est mis à la disposition du Général commandant la IIIème Armée pour la relève du 2ème C.A.

 

1ère période : Septembre 1914 au 8 janvier 1915

2ème période : 8 janvier au 20 juin 1915 >

3ème période : 20 juin au 8 septembre 1915 >

4ème période : 8 septembre 1915 au printemps 1916 >

Commentaires fermés

  • counter for wordpress