CONSIGNES RELATIVES AUX TUNNELS (65ème D.I. – Avril 1917)

Consignes relatives aux Tunnels

 

65ème Division                                                                                                                                  Q.G. le 7 avril 1917
—————–
GENIE
—————–

CONSIGNE
relative à l’exploitation de la voie de 0,60
du SAINT-GOTHARD

 

La voie de 60 reliant le nouveau-Cottage au ravin des Courtes-Chausses par le Saint-Gothard est mise à la disposition des Corps.

En raison de l’étroitesse du tunnel et des pentes rapides qu’il présente en quelques unes de ses parties, une rupture de frein ou d’amarrage pourrait avoir les plus graves conséquences. Il est indispensable de prendre les précautions les plus grandes et les mesures les plus strictes pour réglementer la circulation des piétons et des trains : les prescriptions de la présente consigne sont donc à observer rigoureusement.

 

1-La circulation des trains s’y effectuera exclusivement entre les heures suivantes :

Matin : entre 5 heures 30 et 7 heures

Soir : entre 13 heures et 15 heures

Ces heures limites sont absolument rigoureuses

2- La circulation des piétons sous le Tunnel et la présence d’équipes de travailleurs est absolument interdite entre ces heures limites. Un service de garde est établi à cet effet.

 

3- Le service de garde sera composé de 1 caporal et 2 sentinelles, l’une placée à l’entrée Nord, l’autre à l’entrée Sud.

 

4- La sentinelle Nord fermera la porte du tunnel le matin à 5h15, le soir à 12h46.

     La sentinelle Sud fermera la porte le matin à 6 heures, le soir à 13 heures.

 

5- La sentinelle Nord partira de l’entrée Nord à 5 heures 15, et à 12 heures 45 et parcourra le tunnel de bout en bout ; il s’assurera qu’aucun homme ne reste dans les garages, il ne devra laisser personne derrière lui. Après quoi, il autorisera la sentinelle Sud à laisser passer le premier train.

 

6- Le caporal resté à l’entrée Sud, accompagnera le dernier train à l’aller et relèvera la sentinelle Nord 10 minutes après le départ de ce train en retour. Il relèvera enfin la sentinelle sud.

 

7- Chaque train sera précédé d’un homme marchant 100 mètres au moins en avant de lui ; cet homme sera chargé de signaler tout obstacle au conducteur et de faire rebrousser chemin à tout piéton attardé dans le tunnel.

 

8- Les demandes de plates-formes et d’attelages pour les transports Nouveau-Cottage, Courtes-Chausses, seront faites dans les conditions habituelles par les unités intéressées compte tenu des restrictions d’horaires stipulées au §2 de la présente consigne.

 

9- Le 311ème R.I. est chargé d’assurer la sécurité de la circulation du Tunnel du Saint-Gothard.

VU ET APPROUVE

Q.G. le 8 avril 1917

Le Général BLONDIN Commandant la 65ème D.I.

Signé : BLONDIN

 

 ——————-

ADDITIF

A la consigne de l’exploitation de la voie de 0,60 du Tunnel du Saint Gothard

 

Afin d’empêcher le repérage par observation aérienne de la voie de 0,60 à la sortie Nord du Tunnel du Saint Gothard, la sentinelle placée à cette sortie a pour consigne de s’assurer, après le passage de chaque train, que les traverses en fer de la voie sont recouvertes de terre.

Le cas échéant, elle devra en répandre légèrement de façon à supprimer toute visibilité.

Le caporal chef de poste est responsable de l’exécution de cette consigne.

25 sacs à terre seront toujours pleins de terre dans l’intérieur du tunnel pour être utilisés dès qu’une traverse de la voie ferrée est apparente.

 

Aux Armées le 14 Avril 1917

Le Lieutenant-colonel MANGEMATIN, Commandant le 311

Signé : MANGEMATIN

  

 ——————-

 

QUARTIER DE LA FILLE MORTE                                                                                               Compagnie du COTTAGE

CONSIGNES pour les SENTINELLES du Tunnel du Saint-Gothard

 

La Compagnie du Cottage est chargée de l’entretien de la fermeture et de la défense des deux portes métalliques placées dans le Tunnel du Saint-Gothard.

Ces portes doivent être maintenues en bon état de fonctionnement et en cas d’attaque gardées chacune par une sentinelle chargée de la mise en œuvre.

 

PORTE NORD

En cas d’alerte, la sentinelle désignée à l’avance pour la Porte Nord, ferme la porte Nord du Tunnel de Saint-Gothard et en défend l’approche.

Elle a auprès d’elle une caisse de grenades.

Elle n’ouvre la porte que sur l’ordre d’un Officier ou d’un sous-officier, chef de section, suivi de sa section.

 

PORTE SUD

En cas d’alerte, la sentinelle désignée à l’avance pour la porte Sud, se tient en permanence entre la porte et la sortie Sud.

Elle n’ouvre la porte que sur l’ordre d’un Officier ou d’un Chef de section.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la porte chaque sentinelle l’ouvrira et la fermera deux fois pas jour, le matin et le soir, après le passage de chaque train de matériel.

 

 

Aux Armées, le 14 Avril 1917

Le Lieutenant-colonel Commandant le 311ème R.I.

Signé : MANGEMATIN

 

NB : Cette consigne est à insérer dans les dossiers de secteur jusqu’au Chef de section inclus.

 

 ——————-

 

QUARTIER DE LA FILLE MORTE                                                                                            Compagnie du CENTRE

CONSIGNES pour les SENTINELLES du Tunnel CHAUVERON

 

La Compagnie du Centre est chargée de l’entretien de la fermeture et de la défense des deux portes métalliques à coulisse placées dans le tunnel Chauveron.

Ces portes seront maintenues en bon état de fonctionnement et gardées chacune par une sentinelle chargée de la mise en œuvre.

 

CONSIGNES de la SENTINELLE de la Porte « NORD »

La sentinelle de la porte Nord, du tunnel Chauveron a pour mission de fermer la porte en cas d’attaque.

Elle défend l’approche de la porte.

Elle a auprès d’elle une caisse de grenades.

Elle n’ouvre la porte que sur l’ordre d’un officier ou d’un sous-officier, Chef de section, suivi de sa section.

 

CONSIGNES de la SENTINELLE de la Porte « SUD »

La sentinelle de l’entrée Sud, se tient en permanence entre la porte et la sortie Sud du tunnel.

Dès qu’elle en reçoit l’ordre, ou dès que l’ennemi se présente dans le ravin des Courtes-Chausses, elle ferme la porte et en assure la défense avec l’aide des hommes désignés par le Capitaine et pris dans le groupe logé dans le tunnel.

Elle n’ouvre la porte que sur l’ordre d’un Officier.

Elle est pourvue d’une boite de grenades.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la porte, elle doit la fermer et l’ouvrir deux fois par jour, le matin à 6 heures et le soir à 18 heures.

 

Aux Armées, le 12 Avril 1917

Le Lieutenant-colonel Commandant le 311ème R.I.

Signé : MANGEMATIN

 

NB : Cette consigne est à insérer dans les dossiers de secteur jusqu’au Chef de section inclus.

 

 ——————-

 

QUARTIER DE LA FILLE MORTE                                                                                                      Compagnie de DROITE

CONSIGNES pour les SENTINELLES du Tunnel DOUBLET

 

La Compagnie de Droite est chargée de l’entretien de la fermeture et de la défense des deux portes métalliques à coulisse placées dans le tunnel Doublet.

Ces portes seront maintenues en bon état de fonctionnement et gardées chacune par une sentinelle chargée de la mise en œuvre.

 

CONSIGNES de la SENTINELLE de la Porte « NORD »

La sentinelle se tient en permanence à l’entrée Nord du tunnel.

En cas d’attaque, elle ferme la porte et se tient à l’intérieur, participant à sa défense, avec le fusil mitrailleur.

Elle n’ouvre la porte que sur l’ordre d’un officier ou d’un sous-officier Chef de section, suivi de sa section.

La sentinelle a auprès d’elle une caisse de grenades.

CONSIGNES de la SENTINELLE de la Porte « SUD »

La sentinelle de l’entrée Sud, se tient en permanence entre la porte et la sortie Sud du tunnel.

Dès qu’elle en reçoit l’ordre, ou dès que l’ennemi se présente dans le ravin des Courtes-Chausses, elle ferme la porte et en assure la défense avec l’aide des hommes désignés par le Capitaine et pris dans le groupe logé dans le tunnel.

Elle n’ouvre la porte que sur l’ordre d’un Officier.

Elle est pourvue d’une boite de grenades.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la porte, elle doit la fermer et l’ouvrir deux fois par jour, le matin à 6 heures et le soir à 18 heures.

 

Aux Armées, le 12 Avril 1917

Le Lieutenant-colonel Commandant le 311ème R.I.

Signé : MANGEMATIN

 

NB : Cette consigne est à insérer dans les dossiers de secteur jusqu’au Chef de section inclus.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • counter for wordpress